Marc Weistroff - SensioLabs

Propos recueillis le 8 juin 2012, à l'occasion du Symfony Live Paris 2012

Marc Weistroff

En quelques mots, qui es-tu ?

Je suis développeur R&D chez SensioLabs depuis un an environ, après être préalablement passé par le pôle projet pendant un peu plus de 18 mois. Cela fera donc bientôt 3 ans que je suis chez SensioLabs.

Rester pragmatique, c'est l'un des fondamentaux de SensioLabs.

Concrètement, que fait-on à la R&D SensioLabs ?

Une grande partie de notre temps est consacré à la veille, principalement autour des technologies qui nous intéressent. On travaille par ailleurs beaucoup sur des produits innovants ainsi que sur les derniers standards du Web.
Pour autant, il ne s'agit pas de s'engouffrer dans tout et n'importe quoi : il faut savoir décrypter ce qui est une mode de ce qui va perdurer dans le temps. C'est aussi ça notre travail, afin de proposer aux clients des technologies « vraies » à long terme. Rester pragmatique, c'est l'un des fondamentaux de SensioLabs.

Tu travailles quotidiennement avec Fabien. C'est comment de travailler avec le créateur de Symfony ?

Je dirais qu'il y a plusieurs phases. Au début, c'est un peu impressionnant dans la mesure où il est le « guru » mondial de Symfony. Suit la rencontre et une certaine déstabilisation : il est très direct dans ses rapports humains. C'est d'autant plus facile à appréhender que la hiérarchie est très limitée : il s'agit plus d'un groupe de personnes qui ont confiance les unes dans les autres qu'une vraie hiérarchie.
Mais on s'y fait vite. Après quoi, c'est du challenge permanent. Fabien est très exigeant et il pousse sans cesse ses équipes vers le meilleur : soutien constant, il oriente les réflexions de toute l'équipe. Bref, travailler avec Fabien c'est à la fois une grande opportunité et un grand plaisir.

Quatrième édition du Symfony Live Paris. Quel est ton sentiment autour de cet événement ?

Le Symfony Live est toujours un grand moment. Chaque année, je suis ébahi par l'implication, la gentillesse et l'humour de la communauté !
Résultat : on constate à la fois un niveau très élevé, notamment dans la qualité des conférences et de tous les intervenants, et une certaine « fraîcheur » : on travaille bien sûr, mais dans la bonne humeur, sans se prendre la tête !